mardi 12 juin 2018

Descente Manambolo et plage aux îles Barren en promotion et en groupe



Une nouvelle organisation pour promouvoir le tourisme dans la côte ouest de Madagascar a été élaborée depuis quelques années suite à une expérience de longue date dans le tourisme d'aventures par Tsingy Safari Aventures. Après quelques jours de trek sur le Bongolava, nous avons mis au point un nouveau circuit vers l'ouest du parc de Bemaraha, vers le village Sahoany.
Ce périple, encore non exploité par les visiteurs à madagascar suite à sa situation géographique reculée à l'ouest du parc reste encore non touristique.

La rivière Sahoany

La rivière Sahoany, entourée des mangroves car on est presque à l'embouchure où les crocodiles sont faciles à nous croiser pendant cette petite descente mais n'engendrent aucun risque d'attaquer. Riche en faunes et flores, ce  coin est très propice pour la  ponte des hérons vu la hauteur des mangroves et le calme qui y règne. Aussi, c'est un bon endroit pour la pêche à la ligne suivant la marée. En remontant la branche de la rivière en pirogue locale en bois Vezo, c'est un nouveau coin pour faire le Birdwatching.



Le village vezo de Sahoany

Au bord de la rivière Sahoany et la plage  du canal de Mozambique, c'est le point de départ vers les îles Barren.
A partir du petit village des pêcheurs  Vezo de Sahoany, un trajet en mer sur le canal de Mozambique avec un  bateau à moteur de 40mn à une heure pour atteindre l'îlot Nosy Andrano, une îlot entourée des filaos et des satrana, mais le problème, l'eau du puits est saumâtre, il faut ramener de l'eau des petits villages des pêcheurs tous près.

L'avantage de cette descente manambolo en promotion

Comme le but de ce circuit est, après la visite du tsingy de Bemaraha, au lieu de passer faire 200 Kms vers Morondava ou pire encore vers Belo/mer, pourquoi ne pas projeter le voyage vers la plage dans un coin mal connu avec un potentiel touristique riche en biotopes très diversifiés. Favorisé par son isolement qui a permis de préserver la  richesse des différents écosystèmes, aussi les pêcheurs qui vivent encore aujourd'hui d'une manière traditionnelle gardent l'authenticité et l'originalité des îles Barren.
A part la pêche, les fonds marins abritent cinq espèces de tortues à savoir, la tortue imbriquée, la tortue verte, la tortue luth, la tortue olivâtre et la tortue caouanne, cinq espèces sur les sept qui existent dans le monde. L'ONG Blue Ventures, commence à faire l'endroit devenir un parc marin. Aussi, un bon coin pour les scientifiques même sur la branche de la rivière Sahoany où il est fort possible de découvrir des faunes endémiques.
Pour finir, c'est un circuit aventure qui offre la possibilité  de découvrir les merveilles de la région délaissé par les organisateurs de voyages, combiné avec un repos dans un îlot paradisiaque des îles Barren. 
Vous êtes prié de voir les détails dans ce lien Tsingy Safari Aventures.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire